ANPV impliqué dans une action massive


Plus de 200 000 manifestants à Amsterdam, Pays-Bas



Les représentants du syndicat de police ANPV ont été très nombreux à la grande manifestation du syndicat sur la place du musée à Amsterdam. L'ANPV se situait à un point central du stand des syndicats de police.





Sous l'ordre enthousiaste du President Ron Tournier, les membres du bureau de l'ANP ont marqué leur présence.  



A cette brillante manifestation ont participé plus de 200.000 policiers, ce qui donne un signal clair à l'actuel cabinet Balkenende. Auparavant ce dernier avait dit que les syndicats néerlandais étaient incapable de rassembler une telle manifastation, mais en fait ils se trompaient vraiment.
Cette indication claire ne peut être balayée, malgré les discours des ministres sur l'inefficacité des manifestations à leur faire changer d'avis sur un sujet. Selon eux, ces 200.000 manifestants ne savaient pas de quoi il était question.Quelle terrible arrogance !





Nous continuerons à nous battre contre cette absurdité et les plans anti-sociaux de ce Ministère. Les plans du gouvernement sont :
- baisser les revenues des chômeurs
- réduire les salaires des personnes handicapées
- augmenter l'âge de la retraite de 55-57 à 65 ans
- geler les augmentations de salaire
- modifier les indemnitées de maladie durant la 2e année à 70%
- écourter dans le temps le paiement des indemnités chômage


Pour faire une déclaration à ce gouvernement, tous les syndicats ont demandé à leurs membres de les rejoindre dans une manifestation gigantesque.
Les trains ont été surchargés, les cars ne pouvaient pas rouler dans Amsterdam et la circulation a été bloquée pendant des heures.
Un grand succès, maintenant nous espérons qu'il produira ses effets. Les premiers signes sont déjà visibles. Le Gouvernement néerlandais a déclaré qu'il était possible d'entamer des discussions. Le gouvernement néerlandais (Labour-VVD Christian CDU en Democr D66) agit comme les anciens régents du 16e siècle, le syndicat de police ANPV pense qu'il est temps de nouveau pour une sorte de "révolution des travailleurs". 



Version imprimable